Vous possédez un instrument de musique, mais ne voulez pas vous tourner vers un professionnel ? Nul besoin de paniquer, il faut juste prendre les ressources nécessaires, s’exercer et vous pouvez le maîtriser. Lorsqu’on parle de piano, il y a la notion du solfège, qui est un apprentissage nécessaire pour la maîtrise. Il existe plusieurs manières d’être un pianiste, en pratiquant l’autodidacte. Mais quel est le meilleur moyen pour apprendre le piano seul ?

Mobiliser les ressources nécessaires

A cause de la possibilité de faire des cours d’autodidactie en restant chez soi, plusieurs manières s’offrent aux apprentis de l’instrument de musique piano. Il est à remarquer que l’essentiel est la disposition de l’instrument et accessoirement du courant électrique.

Le meilleur moyen d’apprendre le piano seul est de recourir à toutes les ressources : en ligne ou en directs.

Contrairement aux autres instruments comme la guitare, le violoncelle ou l’ukulélé, le piano est difficile à déplacer, à transporter. Aussi, la maitrise de cet instrument nécessite la mobilisation de connaissances du solfège. Toutefois, dès que les bases de cet aspect sont apprises, il suffit de les appliquer.

Pour cela, Internet regorge de ressources en lignes :

  • Des partitions de musiques gratuites ou payantes : plusieurs sites dédiés à la musique contribuent à l’apprentissage seul du piano. En effet, l’apprenti n’aura qu’à insérer dans le moteur de recherche les chansons choisies et vous serez servis ! Des sites pour les autodidactes mettent à disposition des partitions gratuites ou des abonnements (mensuel ou annuel) pour aider l’apprenti à apprendre le piano seul.
  • Des vidéos d’apprentissages. Que ce soit sur les sites dédiés ou sur des plateformes de réseaux sociaux, nombreuses vidéo d’apprentissages sont disponibles.

Ces ressources en lignes constituent en effet un grand avantage pour ceux qui veulent apprendre seuls le piano. Cela est dû au fait qu’il y a le critère du «gain de temps». D’autant plus que ces vidéos et ces partitions peuvent être rediffusées à plusieurs reprises, contrairement à un apprentissage direct.

Applications et exercices continus

« C’est en forgeant qu’on devient forgeron », comme dit le proverbe. Cela s’applique aussi bien dans l’apprentissage que la maîtrise. Il faut donc s’atteler et persévérer pour apprendre le piano seul. Certes, les théories comme le solfège, les vidéos sont d’autant plus importantes. Cependant, se suffire à la théorie constitue une erreur.

Afin de mieux progresser dans son parcours et apprendre à jouer du piano seul, l’apprenti doit fournir des efforts d’implication et d’exercices continus. Après la vision des ressources mobilisables et leur compréhension, l’apprenti se doit de passer à l’action, et pas qu’une fois.

En effet, l’erreur que font les débutants est de penser que pour jouer cet instrument, un ou quelques essais suffisent. Ils se trompent largement puisque plus il y a une pratique et des exercices réguliers plus l’assimilation se fait plus rapidement.

En résumé, pour apprendre le piano seul, il faut d’abord vouloir parce que les exercices continus peuvent décourager les apprentis s’ils ne connaissent pas d’amélioration. Aussi, il faut rechercher sur Internet les ressources nécessaires et toujours s’impliquer de manière régulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *